Coronavirus : Noël ne sera pas célébrée normalement

noel coronavirus 2020

La France est à nouveau confinée à l’approche des fêtes de fin d’année. Cette mesure aura un impact sur la fête de Noël qui ne sera pas célébrée normalement selon le ministre de la Santé. Les Français doivent donc se préparer à des rassemblements restreints au strict nécessaire au cours de ces fêtes.

Noël et nouvel an sans grandes soirées

Depuis le vendredi, la France vit une nouvelle phase de confinement. Celui-ci est censé durer quatre semaines avec une possibilité de prolongement en fonction de la situation virale. Selon le conseil scientifique, ce confinement, tel qu’il est observé actuellement, ne permettra pas d’avoir de bons résultats.

En effet, les écoles et lycées restent ouverts ainsi que les services publics et les BTP. Seuls seront fermés les restaurants, les bars et les commerces jugés non essentiels. En cas de prolongement, le confinement pourrait aller jusqu’aux fêtes de fin d’années qui risquent de ne pas se dérouler normalement.

Selon le ministre de la Santé, Noël ne sera pas une fête normale. Le but, avant tout, est de créer des conditions pour passer les fêtes sans contraintes et sans envisager de grandes soirées, même si cela paraît difficile. Il est important de parvenir à faire tomber la pression épidémique afin que les courses se fassent à temps et que les fêtes se passent dans la joie et la bonne humeur.

Les nouvelles mesures prises permettront de réduire le nombre de contaminations dans les semaines à venir. Si le confinement est respecté, il ne sera pas long, et il n’y aura peut-être pas de prolongement. Ce qui devrait permettre de passer les fêtes de fin d’année dans de meilleures conditions.

Pour le moment, les chiffres sont alarmants avec un afflux de nouveaux patients atteints du covid-19 vers les hôpitaux.  A la fin du mois d’octobre, environ 46000 nouveaux cas ont été admis en soins intensifs ou en réanimation. 231 décès ont été déclarés en l’espace de 24 heures, ce qui porte à 37 000, le nombre de décès pour cause du coronavirus en France. Selon le ministre de la Santé, le nouveau confinement sera ajusté en tenant compte de l’évolution de la maladie. Le but poursuivi actuellement est de limiter cette deuxième vague le plus tôt possible afin qu’il n’y ait pas trop de victimes. La seconde phase consiste ensuite à maintenir le niveau de protection afin d’éviter la survenue d’une autre vague en attendant de trouver un vaccin opérationnel.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.