Donald Trump met ses menaces à exécution, les USA se retirent de l’OMS

trump se retire de l'OMS

C’est maintenant officiel. Donald Trump, le Président des États-Unis, a déclenché la procédure de retrait de son pays de l’OMS (Organisation mondiale de la santé). Le locataire de la Maison Blanche accuse l’agence des Nations Unies d’être intervenue assez tard après que le virus Corona est apparu à Wuhan en Chine.

La lettre de retrait américain a été reçue par les Nations Unies, comme confirmé par l’organe. Le retrait sera effectif après un délai d’un an, soit à partir du 6 juillet 2021. Pour le Président américain, l’OMS s’est montrée trop indulgente avec la Chine depuis le début de la pandémie, alors que le virus est apparu dans ce pays avant de se répandre dans tous les pays à travers le monde.

Déjà largement critiqué

Aujourd’hui, les États-Unis sont le pays ayant déploré le plus de pertes en vies humaines avec plus de 131 000 décès déjà selon le bilan établi par l’AFP. Et Donald Trump fait de l’OMS et de la Chine les principaux responsables de cette catastrophe. Il reproche à l’Organisation d’être la « marionnette de la Chine » qui a sur elle un contrôle total. Par ailleurs, Trump reste campé sur son idée selon laquelle le bilan aurait pu être léger si dès l’apparition du virus, la Chine avait été plus responsable.

Ce retrait représente un véritable coup dur pour l’Organisation mondiale de la santé. Et pour cause ! A eux tous seuls, les États unis contribuent au budget de l’OMS avec une part à hauteur de 15 %. Des fonds que le Président entend  « rediriger vers d’autres besoins de santé publique urgents et mondiaux qui le méritent ».

Notons que Donald Trump ne fait pas l’unanimité avec cette décision. Il est déjà vivement critiqué par la Fédération des scientifiques américains, notamment. Ces derniers estiment que cette annonce arrive « au moment où on a le plus besoin de coopération internationale », et que se retirer ainsi de l’OMS « ne fera que nuire à la lutte mondiale contre le virus ».

Outre celle de la Fédération, une autre voix s’est vite levée pour fustiger cette décision du Président Trump, en l’occurrence celle de Joe Biden, le concurrent démocrate de Trump aux élections présidentielles passées.  Celui-ci promet d’annuler cette annonce de retrait, s’il arrive prochainement dans le bureau ovale : « Le premier jour de ma présidence, je rejoindrai l’OMS et réaffirmerai notre leadership mondial. Les Américains sont plus en sécurité quand l’Amérique s’engage pour renforcer la santé mondiale », peut-on lire sur son compte Twitter.


Laisser un commentaire