coffee
Santé

Le dopage pendant les examens

Nombreux sont les étudiants qui s’y prennent trop tard pour réviser toute leur matière. Comment lutter contre la fatigue pour pouvoir étudier et rattraper le retard accumulé ? La prise de psychotropes est la solution adoptée mais est-elle conseillée ?

Les étudiants n’ont pas nécessairement envie de travailler pendant l’année et préfèrent guindailler et se mettre au boulot à la dernière minute. Le problème est qu’ils n’ont plus assez de temps pour pouvoir réviser de manière progressive et continue la matière qu’ils doivent présenter pour leurs examens.

C’est pour cette raison que juste avant le blocus, ils s’arment de café, de thé, d’alcool, d’amphétamines, de vitamines etc. afin de pouvoir rester suffisamment éveillé pendant cette période pour réviser la matière à assimiler.

Ce profil n’est pas général. La plupart des étudiants s’y prennent à l’avance et ne consomment pas de substances vraiment dangereuses pour éviter les coups de pompes.

D’autres par contre n’hésitent pas à utiliser diverses substances pour étudier toute la nuit.

Tous ces produits ont évidemment des conséquences néfastes sur l’organisme. La plupart du temps, les produits utilisés ne font plus effet et produisent une fatigue intense sur laquelle l’étudiant ne peut pas lutter. Dans d’autres cas, c’est la crise de nerfs et on n’arrive pas à restituer tout ce qu’on a étudié. Il est déconseillé de prendre des substances comme des amphétamines ou de l’alcool pour tenir le coup durant le blocus, les effets sont négatifs et souvent les résultats peu satisfaisants.

Dans la plupart des cas, ces produits sont utiles à très court terme et sont souvent accompagnés d’effets secondaires sur l’organisme lorsqu’ils sont pris en trop grande quantité.

La meilleure solution reste encore de travailler tout au long de l’année et de toujours avoir ces cours en ordre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *