Rouen : Une rave party tourne au drame après la mort d’un jeune de 22 ans

Un jeune homme de 22 ans a disparu dans la nuit de samedi à dimanche (5 à 6 nov 2022) après une rave-party à Petit-Couronne (Seine-Maritime). Il a été retrouvé mort lundi 7 novembre dans la même ville, près de Rouen. Ce jeune homme avait « semble-t-il participé à la rave party » et « une enquête est ouverte pour trouver les causes du décès », selon le procureur de la République de Rouen Frédéric Teillet.

Selon les journaliste présents sur place, le corps du jeune homme a été découvert par un facteur. Sa mère avait lancé un appel à témoins sur les réseaux sociaux et contacté la gendarmerie.

Une rave party illégale et interdite

Selon la préfecture de Seine-Maritime, « plusieurs centaines de participants » se sont réunis lors d’une rave party non déclarée entre la nuit de vendredi à samedi et le dimanche en fin de journée sur un site industriel désaffecté de la zone d’activités du Grand-Launay, au Grand-Quevilly.

grand quevilly
Zone d’activité où l’accident a eu lieu

Dans un communiqué de presse lundi, la préfecture précise que le préfet a pris un arrêté « interdisant tout rassemblement festif à caractère musical tel qu’une rave party ». A l’issue de ces deux jours, les forces de l’ordre ont procédé à 646 verbalisations, dont 473 pour non-respect de l’arrêté préfectoral et deux gardes à vue pour outrage et rébellion.

Les résultats de l’autopsie

Au regard de la topographie des lieux et des blessures constatées, il a privilégié l’hypothèse d’une chute du toit du bâtiment de l’entreprise, au pied duquel le corps a été retrouvé.

Frédéric Teilletprocureur de la République de Rouen

Les rave parties ou simplement raves, sont des événements musicaux autogérés qui ont vu le jour à la fin des années 1980, avec un accès totalement libre pour tous. Caractérisées par le rythme rapide de la musique, principalement du tekno, de la techno, du goa, de l’acid house, de la jungle, de la drum & bass ou de la psy-trance, et par les décors extravagants mis en place, les performances des artistes, les jongleurs et les jeux de lumière, elles se déroulent généralement dans des espaces isolés, par exemple dans des zones industrielles abandonnées ou dans de grands espaces ouverts, tels que des champs, des carrières, des bois et des forêts, et durent d’une nuit à plus d’une semaine.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.