Tout savoir sur le scandale de la pizza surgelée Buitoni

Début mars, la France était au cœur d’une situation ahurissante. Il s’agit du scandale qu’a suscité la pizza surgelée Buitoni. Une affaire dont la résolution est devenue davantage complexe lorsque revînt une autre polémique avec pour élément déclencheur, la présence de la pizza désormais interdite par Santé Publique France dans les rayons alors que deux adolescents en sont morts. Que faut-il savoir sur cette affaire de pizza surgelée ? Quelle suite les autorités réservent aux responsables ? Quel impact a cette polémique sur le chiffre de vente de la pizza, qu’elle soit Buitoni ou non, en France ? Réponse !

Mars 2022, début du scandale sanitaire

 En mars dernier, plusieurs cas d’intoxication alimentaire ayant entraîné de sérieux problèmes sanitaires ont été liés à la consommation de la pizza surgelée Buitoni. Concrètement, il a été établi la preuve que le produit incriminé  de cette marque de pizzas contient la bactérie Escherichia Coli. Une bactérie qui a rendu gravement malades plusieurs consommateurs. Il s’agit de 56 personnes dont 55 sont des enfants. Alors que d’autres ont gardé de lourdes séquelles de cette intoxication, deux en sont malheureusement morts. 

Une situation qui a amené Santé Publique France à interdire la vente de la pizza surgelée Buitoni et a ordonné le retrait du lot contaminé des rayons. Ceci après une inspection de l’usine de Caudry où sont fabriquées les pizzas de la marque Buitoni. Un contrôle à l’issue duquel, le rapport qui est fait révèle de graves manquements aux règles d’hygiène. 

Juin 2022, un revirement du scandale 

Alors que les autorités sanitaires ont jugé nécessaire de retirer de la vente le lot de pizzas contaminé par la bactérie E.Coli, l’interdiction  a semblé ne pas être du goût de certains vendeurs. Puisqu’après 3 mois de ce rappel, il est toujours possible d’acheter une pizza surgelée Buitoni en boutique. En témoigne la vérification en date du 14 juin 2022  faite par RMC. Une sorte d’instruction fût réalisée par un chroniqueur de la radio. 

Lequel a pu constater que le respect de la disposition prise par Santé Publique France faisait défaut  et qu’il y avait bel et bien, dans les rayons d’un magasin Franprix, une pizza Fraich’up de la marque Buitoni. 

La pizza surgelée Buitoni : plus qu’un simple scandale, une vraie affaire judiciaire

Pour les parents des victimes, les responsabilités doivent être situées car cet acte, qu’il soit volontaire ou involontaire, ne doit pas rester impuni. 

À cette fin, plusieurs plaintes ont été déposées et 70 familles entendent demander réparation des préjudices qu’elles ont subi. 

Indépendamment du fait que des victimes aient ester les responsables de ce scandale en justice, le ministère public a lui aussi ouvert une enquête pour homicide involontaire. Pour l’heure, aucune condamnation n’est à retenir. 

Conséquences de ce scandale sur les ventes de Pizzas en France

Depuis l’éclatement de cette affaire, les cas de maladies graves et de décès qui ont suivi ont poussé une bonne majorité de la population à ne plus s’intéresser aux pizzas en général et à celle surgelée de marque Buitoni en particulier.

 Les pizzas fraîches qui n’ont rien eu avec la contamination ont baissé en termes de vente, de 9,4 %. Un chiffre pas très impressionnant si l’on considère la baisse des pizzas surgelées qui est évaluée à 34,2%. 

Autre conséquence,  c’est la peur qu’ont désormais plusieurs personnes de la pizza. Alors que cette dernière était jusqu’à un passé récent le repas le plus livré à domicile devant le burger, tel n’est plus le cas. 

Il faut  ajouter la réputation de la marque Buitoni qui ne sera plus la même pour un certain temps. 

Voilà tout ce qu’il faut savoir sur le scandale de la pizza surgelée Buitoni. Contaminée par la bactérie E. Colis, elle a causé assez de problèmes sanitaires, ce qui a suscité la colère des populations et désormais leur méfiance par rapport à l’achat d’une pizza Buitoni ou non,  qu’elle soit surgelée ou fraîche. 

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.