Tout savoir sur le stade Vélodrome à Marseille

stade velodrome marseille

Le Stade Vélodrome, connu sous le nom de Vélodrome Orange pour des raisons de sponsoring, est un stade polyvalent à Marseille, en France. Il abrite le club de football de la Ligue 1 de l’Olympique de Marseille depuis son ouverture en 1937, et a accueilli la Coupe du monde de la FIFA 1998, la Coupe du monde de rugby 2007 et l’Euro 2016 de l’UEFA. Il accueille occasionnellement le club de rugby du RC Toulon, qui fait partie du Top 14. C’est le plus grand terrain de football de clubs en France, avec une capacité de 67 394 spectateurs. Le stade est également utilisé régulièrement par l’équipe nationale de rugby de l’Union française de rugby.

Quelques chiffres sur le stade Vélodrome

Le record d’affluence pour un match de club avant la rénovation du Stade Vélodrome était de 58 897 personnes (pour une demi-finale de la Coupe de l’UEFA contre Newcastle United en 2004). Depuis son agrandissement à 67 394 personnes, le record d’affluence au stade s’élève à 65 421 personnes pour le match contre Lyon, le 10 novembre 2019. Le stade a également été utilisé pour la Coupe du monde de la FIFA lors de la phase finale de 1938 en France. Le tout premier match à être disputé a eu lieu entre Marseille et Turin en 1937.

Au début des années 2000, l’équipe de France de rugby a commencé une impressionnante série de victoires au stade. Elle a battu la Nouvelle-Zélande 42-33 en novembre 2000 et, en 2001, elle a battu l’Australie d’un point. Ils ont battu l’Afrique du Sud en 2002, puis l’Angleterre en 2003. Cependant, leur chance a été brisée en 2004, lorsqu’ils se sont inclinés 14-24 face à l’Argentine. La France a utilisé le site pour un match contre la Nouvelle-Zélande en novembre 2009. En 2018, le stade a accueilli son premier match des Six Nations, la France accueillant l’Italie.

La France n’est pas la seule équipe de rugby à avoir utilisé le Vélodrome ces dernières années. Le 18 avril 2009, Toulon a remporté son match à domicile dans le Top 14 contre Toulouse au Vélodrome, attirant 57 039 spectateurs pour assister à la victoire 14-6 de Toulon, qui a joué un rôle clé dans la lutte réussie des Toulonnais contre la relégation lors de la saison 2008-09. Toulon a disputé deux matches à domicile au Vélodrome lors de chacune des deux saisons suivantes. Le Vélodrome a également accueilli les deux demi-finales de la saison 2010-11 du Top 14, et a été utilisé pour la demi-finale Toulon – Munster de la Heineken Cup 2013-14.

Histoire du stade Vélodrome

En 1935, le cabinet d’architectes Pollack Ploquin est choisi pour construire un stade à Marseille. Henri Ploquin (qui a conçu en 1932 avec Charles Bouhana le Stade Municipal Louis Darragon) a conçu le stade. Pour des raisons économiques, seul le Stade Vélodrome est construit. Le 28 avril 1935, la première pierre du Vélodrome est posée par le maire de Marseille, M. Ribot, sur un site situé entre le centre-ville et les quartiers périphériques de Saint-Giniez et Sainte-Marguerite sur des terrains militaires appartenant à la ville. Le Stade Vélodrome a été inauguré le 13 juin 1937, lors d’un match amical entre l’Olympique de Marseille et l’Italien du Torino FC (qui s’est terminé par un score de 2-1 contre l’Olympique de Marseille). Le 29 août 1937 (deuxième journée du championnat de France de football), un match a eu lieu entre l’OM et Cannes. C’était le premier match officiel au stade.

Comme son nom l’indique, le Stade Vélodrome était utilisé pour les compétitions cyclistes, mais comme ces courses devenaient moins fréquentes, les sièges ont remplacé la piste qui entourait le stade. Le Vélodrome est resté célèbre pour les fans de l’OM (Olympique de Marseille) car la piste en pente qui se trouvait sous les sièges allongés faisait office de toboggan pour envahir le terrain à la fin des matchs.

L’Olympique de Marseille a longtemps été hostile au Stade Vélodrome, l’appelant « la scène du Conseil municipal ». Pour les fans des Olympiens de l’entre-deux-guerres, le véritable foyer de l’OM était le Stade de l’Huveaune, propriété de l’Olympique de Marseille et financé en partie par les fans au début des années 1920. Après la Seconde Guerre mondiale, cependant, Marseille ne possédait plus le Stade de l’Huveaune. Cherchant à obtenir le soutien de la ville, le président Marcel Leclerc fait jouer l’OM à l’Huveaune de 1945 à 1960. Le conseil municipal a ensuite cédé et l’Olympique de Marseille s’est installé au Vélodrome. Dans les années 1970, l’OM partage le stade avec la Ligue de Rugby de Marseille XIII.

Premières rénovations

1970 marque les premières modifications du Vélodrome, avec le remplacement des projecteurs sur les tribunes Ganay et Jean-Bouin par quatre tours de 60 mètres pour les événements nocturnes. En mars 1971, la capacité du stade est augmentée de près de 6000 places, avec la réduction de la piste cyclable et la suppression de la piste de course en cendre. Cela a porté la capacité totale du stade à 55 000 personnes, y compris la zone des tribunes.

L’Olympique est revenu au Stade de l’Huveaune pour la saison 1982-1983, alors que le Stade Vélodrome était en construction en vue de l’Euro 1984 de l’UEFA. La surface de jeu a été complètement remplacée pendant cette période. La demi-finale entre la France et le Portugal avait établi un record d’affluence pour un match international avec 54 848 spectateurs. La capacité du stade a ensuite été réduite à 42 000 personnes grâce à la construction de loges.

La piste cyclable a été entièrement supprimée lorsque Bernard Tapie a été nommé président de l’OM en 1985. Il choisit de la supprimer et de réaménager les coins du stade, portant ainsi la capacité à 48 000 places. Cette rénovation a marqué la fin de l’ère du Vélodrome en tant qu’installation polyvalente. La zone autour du stade a également été transformée avec la création de la deuxième ligne de métro qui dessert le stade à partir de deux stations et avec la construction du Palais des Sports à proximité.

La Coupe du monde de 1998 et au-delà

Le Stade Vélodrome a été entièrement rénové pour la Coupe du monde de 1998 ; sa capacité est passée de 42 000 à 60 031 places (soit 32 miles de sièges). Le Vélodrome a accueilli le tirage au sort final, qui a eu lieu le 4 décembre 1997 (la première fois que le tirage au sort final s’est déroulé en plein air) et sept matches, dont le premier match de la France contre l’Afrique du Sud, le quart de finale entre l’Argentine et les Pays-Bas et la demi-finale entre le Brésil et les Pays-Bas. En 2011, le record d’affluence pour un match de football (58 897 spectateurs) a été la demi-finale de la Coupe UEFA de Newcastle United le 6 mai 2004 (2-0). Lors de la Coupe du monde de rugby 2007, le Vélodrome a accueilli six matchs, dont deux quarts de finale : Australie contre Angleterre (qui détient le record d’affluence avec 59 120 spectateurs) et Afrique du Sud contre Fidji. Le 16 juillet 2009, lors des préparatifs d’un concert de la Madone, l’un des quatre treuils utilisés pour hisser la structure a cédé ; le toit de 60 tonnes est tombé (laissant deux morts, huit blessés et écrasant une grue).

Largement critiqué et mal aimé par les Marseillais pour son architecture (absence de toit, exposition à de forts vents de mistral et mauvaise acoustique), le Stade Vélodrome a fait l’objet depuis 2003 de plusieurs projets de modernisation et d’agrandissement. En juillet 2009, suite à un conseil extraordinaire de la Ville de Marseille concernant le projet de rénovation de l’Hôtel de Ville, une motion a été adoptée pour lancer un partenariat public-privé (PPP). Le 21 juin 2010, suite à la victoire de la France à l’UEFA Euro 2016, Marseille a annoncé que le stade ferait l’objet d’une nouvelle rénovation (un toit et une augmentation de la capacité de 60 031 à 67 000 places), ce qui en ferait un stade élite de l’UEFA. Les travaux ont commencé au printemps 2011 et se sont achevés à l’été 2014.


Laisser un commentaire