population mondiale
Réflexions

Une loi mondiale sur le contrôle des naissances ?

Un bon médecin guérit le patient efficacement et durablement en diagnostiquant correctement la cause de la maladie et en combattant le mal à sa racine en essayant de le garder éloigné le plus longtemps possible. Éliminé le facteur, qui a causé la maladie, le patient guérit et revient en bonne santé – le médecin a fait son travail correctement et bien. Un médecin qui connaît la cause de la maladie physique ou mentale d’un patient et qui, malgré un diagnostic précis, ne fait rien pour la combattre, agit avec négligence, irresponsabilité et finalement avec mépris, car malgré une meilleure connaissance, il ne guérit que les symptômes de la maladie, rendant le patient dépendant de lui et s’enrichissant avec sa maladie.

Il en va de même pour « l’état de santé » de notre monde natal. Nous sommes responsables de la Terre, de toute la vie qui existe sur elle et de toute la nature de cette merveilleuse planète.

Notre Terre souffre de plus en plus des conséquences de la surpopulation. Ces conséquences sont dues à l’effet de serre, causé par l’augmentation des émissions de CO2. Nous en subissons aujourd’hui les conséquences désastreuses sous la forme de : changements climatiques, augmentation des catastrophes naturelles, tempêtes, éruptions volcaniques, tremblements de terre, famines, guerres, migrations des peuples, etc.

 Dans le domaine interpersonnel, les conséquences de la surpopulation se manifestent sous la forme d’une dégénérescence générale des êtres humains, de la perte de valeurs, de la destruction des relations interpersonnelles et de nombreux autres maux. Les dirigeants, les politiciens et les autres personnes responsables, dont chaque être humain fait fondamentalement partie, n’agissent pas la plupart du temps comme des « médecins » pensant et participant d’une manière responsable du patient Terre. Au lieu de cela, nous continuons à discuter et à parler, comme cela s’est produit lors du dernier Sommet mondial sur le climat en 2012 à Doha.

Un couple intelligent et consciemment responsable essaie d’offrir à ses enfants une vie dans la dignité humaine. Il s’agit d’offrir à chaque descendant une nourriture suffisante, un environnement sain et une vie en harmonie, amour, paix et liberté. Les parents sont conscients qu’ils ne doivent jamais donner naissance à plus d’enfants que ce qui est raisonnable selon la sagesse de la vie : « Trop de mal ». En l’absence d’une meilleure connaissance,

La communauté mondiale agit contre toute logique en détruisant son espace de vie, sa nourriture et son environnement ainsi que la dignité humaine, l’harmonie, la paix et la vie elle-même. Elle méprise les lois de la vie et de la nature et augmente considérablement la surpopulation mondiale.

Toutes les personnes responsables et conscientes doivent se rendre compte et dire officiellement que la cause principale de tous les grands maux de la Terre réside dans l’horrible surpopulation qui se répand dans le monde entier et dont les conséquences menacent d’étouffer l’être humain – à moins de recourir au seul remède efficace, à savoir un contraceptif, mais humain, valable à travers le monde !La cause évidente de toutes les répercussions qui détruisent la vie et l’environnement, à savoir la surpopulation mondiale, n’a même pas été officiellement mentionnée lors des précédents sommets climatiques, de sorte que même des mesures efficaces sous forme de régulation des naissances n’ont pas été adoptées, ce qui pourrait atténuer davantage les conséquences du changement climatique.

Un appel à agir auprès de tous les dirigeants, des politiciens et de tous les responsables dans le monde dans tous les domaines :

L’être humain, par son comportement destructeur envers l’environnement, a une grande coresponsabilité dans l’ampleur menaçante de la catastrophe climatique qui, dans le pire des cas, peut ramener technologiquement et consciemment l’humanité entière à l’âge de pierre, voire à son extinction totale. Toute vie est construite sur la loi de la nature cause-effet, mais l’être humain, dans sa stupidité et son indifférence, ne veut pas la reconnaître et n’agit pas en conséquence, évitant ainsi plusieurs malheurs.

Les urgences urgentes sont maintenant : le sens de la réalité, la compréhension et le caractère raisonnable et les actions qui en découlent pour le bien de l’environnement et la protection de notre planète, qui est notre monde natal. Le temps d’agir sur tous les fronts est depuis longtemps venu pour les dirigeants, les politiciens et les responsables. Enfin, parler publiquement de la nécessité d’une réglementation des naissances et, le plus rapidement possible, adopter des lois qui freinent la croissance démographique et réduisent durablement la population mondiale.

L’appel à tous les responsables de tous les leviers du pouvoir est le suivant :

Dans la lutte contre la menace d’une catastrophe climatique, ne vous contentez pas de lutter contre ses symptômes, mais appelez enfin la racine du mal « surpopulation » par son vrai nom, et appliquez des règles de naissance strictes dans le monde entier.

Ce n’est qu’ainsi que l’on pourra vraiment éviter la pire catastrophe climatique en luttant contre la cause, c’est-à-dire la surpopulation du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *