calvaire de Pleyben
France,  Voyages

Visiter la charmante ville de Pleyben dans le Finistère

Site de qualité en plein cœur de la bretagne. Pleyben offre de multiples possibilités pour passer d’agréables vacances

Cette centralité, ainsi que la proximité d’axes routiers incontournables en Bretagne (Quimper-Brest, Châteaulin-Rennes, Roscoff-Morlaix-Quimper), font de Pleyben un carrefour touristique et économique.

Si le paysage qu’offre la commune de Pleyben est assez tourmenté (suite échevelée de coteaux, de vallons et de terrains plats), il n’en est pas moins remarquable. Deux rivières ceinturent la commune : Au sud, l’Aulne qui serpente sereinement dans la vallée en sautant d’écluse en écluse et qui doit sa réputation à la pêche au Saumon. Au nord, la Douphine, rivière à truites par excellence, coule au milieu de vergers et de prairies.

Pleyben est avant tout un gros bourg rural, fier de son passé et résolument tourné vers l’avenir : la devise « Pleyben war’raok atao » (« Pleyben toujours en avant ») nous le rappelle.

Camping Municipal de Pleyben


Situé en bordure de l’Aulne (pêche), le camping municipal vous accueille tous les ans du 15 juin au 15 septembre.

La Maison du Patrimoine

Cette Maison située numéro 11 de la Place Charles de Gaulle, jouxtant la mairie fut édifiée en 1709 par Messire Nouël Favennec, escholier, maître d’école, ordonné prêtre en 1651. Il fut nommé curé de Pleyben en 1695.
Il ouvrit un petit collège en cette demeure jusqu’à sa mort, aidé de son frère. Ce collège fut fermé en 1791 car Messire GUEZENGUAR, alors curé de Pleyben, refusa de prêter serment. 
L’enseignement fut dispensé aux jeunes filles dans cette maison par Marie BLOUET, sœur du tiers ordre de Saint Dominique jusqu’en 1729 et Anne KERDONCUFF, sœur du tiers ordre de Saint François.
Sur les périodes suivantes, des éléments nous manquent pour connaître les activités exercées dans cette demeure qui est acquise en 1930 par les époux MENEZ. Monsieur et Madame MENEZ y exerçaient la profession de commerçant en chaussures. Sabotier, Monsieur MENEZ était également sacristain à l’église Saint Germain.
Au décès des deux époux, la Communauté de Communes de la Région de Pleyben acquiert cette maison car elle recèle des éléments patrimoniaux bien conservés qui constituent les rares témoignages du cadre bâti primitif de la Grande Place et de l’église du XVIII siècle.
Cette maison a été restaurée avec soin pour servir de lieu d’accueil à l’Office du tourisme et le siège de la Communauté de Communes. Une salle située au rez-de-chaussée est affectée au Parc Naturel Régional d’Armorique pour servir de lieu d’exposition car la commune de Pleyben se trouve à la porte d’entrée du Parc.
La rénovation de cette maison a été accompagnée de la construction à l’arrière d’une salle moderne destinée à recevoir des expositions d’arts (peintures, sculptures,…) Son cadre servira ainsi de lieu pour des conférences et des projections vidéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *