Quelles caractéristiques constituent une chaussure de sécurité ?

Environ 7 % des accidents de travail se soldent par des blessures plus ou moins graves aux pieds. C’est pour réduire cette fâcheuse statistique que le port des chaussures de sécurité est rendu obligatoire pour la pratique de certaines activités. Quelles sont les caractéristiques qui constituent ces paires ?

L’embout de protection

Comme son nom l’indique, l’embout de protection joue un rôle capital. C’est son niveau de résistance qui transforme de simples baskets en chaussures de sécurité. En effet, de nombreux sneakers en possèdent sans pour autant assurer l’intégrité physique de leur porteur. 

L’embout de protection d’une chaussure de sécurité doit pouvoir protéger, de la chute d’un objet dont la puissance est inférieur à 200 joules et d’une compression de 15 000 Newton.

La tige

La tige est la partie située au-dessus de la chaussure. Toutes les chaussures en sont pourvues. La principale différence réside dans la matière de confection. Celle-ci doit offrir à l’utilisateur un confort optimal. Généralement, les tiges des chaussures de sécurité sont faites en cuir pleine fleur, ce qui les rend résistantes aux chocs, mais aussi à l’eau.

La doublure

C’est la partie directement en contact avec les pieds. Pour ce faire, elle doit être souple. Il est donc recommandé de choisir la doublure de sorte à permettre à la chaussure, d’une part, de respirer et d’autre part d’absorber la transpiration. Autrement, elles seraient mouillées de sueur.

Le contrefort

C’est le talon qui accueille le contrefort d’une chaussure de sécurité. Sa position n’est pas anodine. En effet, c’est la partie chargée d’assurer le maintien du porteur, mais aussi de réduire le risque d’entorse. Il y a diverses manières de positionner le contrefort. Les plus célèbres sont : le contrefort intégré et le contrefort extérieur.

Le matelassage 

Le matelassage n’est rien d’autre que le rembourrage de certaines parties de la chaussure. C’est une technique utilisée dans le but d’assurer une distribution à part égale de la pression découlant du système de fermeture. Il est impératif qu’il soit doux. Cela vous évitera d’être sujet aux irritations et autres désagréments.

Les semelles

Pour que sa résistance soit optimale, la chaussure de sécurité est souvent munie de plusieurs semelles. Chacune d’elle joue un rôle bien précis. Il existe 4 types de semelles :

  • La semelle de propreté qui permet principalement d’assurer le confort.
  • La semelle première de montage qui permet à la chaussure de résister aux éventuels contacts
  • La semelle d’usure qui permet de résister aux fortes températures
  • La semelle anti-perforation qui, comme son nom l’indique, doit être en mesure de résister à la perforation.

En fonction du modèle de chaussure et de l’utilisation qui en sera faite, le choix des semelles peut varier.

Le système de fermeture

Le système de fermeture des chaussures de sécurité est très similaire à celui des autres baskets. Le plus populaire est le laçage rapide. Contrairement au style traditionnel, vous n’avez pas besoin de mettre les lacets, il suffit de les serrer à votre convenance et le tour est joué.  De plus, vous n’avez aucun ajustement à effectuer dès lors que la chaussure est portée.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.