Sous quelles formes se développe le street-art ?

media-sous-quelles-formes-se-developpe-le-street-art

Depuis très longtemps, les œuvres d’art sont généralement connues du grand public sous forme d’exposition dans des musées ou galeries. Cependant, plusieurs formes alternatives d’arts ont émergé et n’ont pas vocation à être exposées dans ces endroits. Le street-art fait sans doute partie de cette catégorie. Ce dernier qui a suscité de vives polémiques, car considéré comme du vandalisme pour certains, est dorénavant reconnu sur le plan artistique et même politique. Qu’est-ce le street-art ? Quelles en sont les formes ? La réponse dans cette découverte de cet art dans toute sa splendeur.

Le street-art : de quoi s’agit-il ?

Encore connu sous le vocable d’art urbain, il est un mouvement artistique contemporain. Il englobe une étonnante diversité de style d’art exécuté dans la rue ou sur une place publique. Il comprend entre autres :

  • Le graffiti encore critiqué par certains ;
  • Le pochoir ;
  • Le stick art (autocollant) ;
  • Les installations ou sculptures ;
  • Le Yarn bombing ;
  • Le tape art ;
  • La projection vidéo ;
  • La céramique ;
  • Le dessin et la peinture.

Le street-art est très connu du grand public et la demande est sans cesse croissante. On le retrouve dans une ribambelle de villes dans le monde. Certaines mériteraient d’être citées, car elles sont devenues des ports étendards de cet art contemporain. Il s’agit notamment de Melbourne (Australie), Berlin (Allemagne) et de Sao Paulo (Brésil).

De nos jours, l’art urbain s’invite dans nos maisons et ils sont nombreux à vouloir briser les codes pour obtenir un décor d’exception. Vous pouvez également effectuer l’achat d’œuvres d’art uniques pour agrémenter votre intérieur. Créer grâce au street-art, une ambiance urbaine au cœur même des habitations est une tendance mode en vogue. Il existe des plateformes en ligne spécialisées dans la commercialisation d’œuvres d’Art Moderne et Contemporain qui sont accessibles à tous.

Que vous soyez particulier ou professionnel, vous y trouverez des œuvres d’artistes d’horizons divers. Vous pouvez même bénéficier d’un accompagnement personnalisé dans le choix de l’œuvre street-art qui sera parfaite pour votre intérieur. En effet, quoique certaines formes de street-art n’aient reçu aucune approbation officielle, leur valeur artistique est indubitable. Les street artistes ont souvent des motivations iconoclastes et rien de mieux que la rue, l’environnement libre par excellence pour les exprimer.

le street-art
le street-art

Les formes principales du street-art

Le street-art, cette forme d’expression urbaine en a fait du chemin depuis sa reconnaissance dans les années 2000. Certaines de ces formes suscitées méritent qu’on s’y attarde.

Les graffitis

Le graffiti en substance est une forme d’expression très vieille dans laquelle une personne appose sa signature ou sa marque sur un mur. Il peut s’étendre plus généralement sur tout support ou surface qui facilite l’adhérence d’une peinture.

À l’instar de tous les street artistes, les graffeurs réalisent leurs œuvres dans un espace accessible à tous. Cette forme d’art urbain tel qu’il est connu actuellement a émergé dans les années 70 à New York.

Le graffiti existe sous plusieurs formes. On distingue notamment :

  • Le tag qui est une forme de marque ou de signature de l’artiste graffeur ;
  • Le flop à mi-chemin entre le tag et la fresque qui utilise des lettres plus grandes ;
  • La fresque ou masterpiece avec des lettres très complexes et originales.

Si la plupart des graffeurs réalisent leurs œuvres sur des murs, certains amateurs de sensations fortes préfèrent des supports mobiles comme un train. Les peintures utilisées ont connu aussi une évolution : la peinture aérosol, les bombes et la peinture indélébile sont les plus communément employées.

Les graffitis s’intègrent désormais bien dans votre décoration intérieure et à ce titre, on distingue même des graffeurs qui s’y spécialisent. Ils subliment les murs, les portes et aussi des endroits insolites comme les plafonds et escaliers. Ils restent tout de même assez chers. Le pochoir représente en cas de budget serré, une alternative plus abordable.

Le pochoir

Le pochoir également appelé stencils émerge dans les années 80 suite à une volonté affichée par certains street artistes de se démarquer de l’emblématique graffiti new-yorkais. Cette technique d’une grande simplicité consiste à dessiner ou à décalquer sur un support rigide (plastic, carton, métal, bois…) un motif qui provient d’une photographie ou d’une image. Le support sera découpé et servira à « bomber » un mur.

Cette forme d’art a le bénéfice d’être facilement réutilisable et transportable. Très tendance, il a pourtant des origines lointaines. Il a été en effet employé depuis le XIIe siècle pour l’impression des textes liturgiques.

Le stick art

Ce terme anglais est connu de tous, car très répandu sur les réseaux sociaux. Il est désigné en français par le terme autocollant. Ce style d’art urbain permet d’apposer à un mur un autocollant qu’on a conçu et qui véhicule un message ou une image.

Le stick art est très populaire en particulier parce qu’il peut être pratiqué littéralement par n’importe qui, car, n’exigeant aucun outil ou savoir-faire particulier. Une fois collé, il peut demeurer ainsi pendant des mois ou même des années. Le prix également très bas des stickers n’est pas étranger au succès de cet art de rue.

Les installations

Dans cette forme insolite de street art, les artistes à partir d’une diversité de matériaux (lumière, métal, bois…) réalisent une œuvre qui combine objets en trois dimensions et espace afin d’interagir avec l’environnement. Ces installations sont souvent amovibles et n’entachent pas l’intégrité de l’emplacement utilisé pour leur exposition.

Les sources d’inspirations pour la réalisation des installations sont assez variées. Il peut s’agir de la beauté d’un emplacement, de sa topographie ou encore de son originalité.

Le yarn bombing

Le yarn bombing ou le knit graffiti (littéralement tricot graffiti) a vu le jour à Houston aux États-Unis en 2005. Il a ensuite connu un succès planétaire. Il s’agit d’une forme spéciale de street-art qui tente d’humaniser différents éléments des rues en les habillant avec des tricots. Ces derniers peuvent être des bancs, des marches d’escalier, des troncs d’arbre ou des sculptures qui ne manquent pas alors d’attirer l’attention des passants tout en suscitant des réactions chez eux.

Le tape art

Le tape art appelé art du ruban dans la langue de Molière est un style unique d’art urbain qui consiste à réaliser des œuvres à l’aide de ruban adhésif. Deux formes de tape art ont émergé : le Duct tape art qui se sert de ruban opaque et le Brown tape art plus récent, qui utilise le ruban d’emballage de couleur havane. Cette forme de street-art a émergé aux États-Unis en 1989.

En définitive, le street-art ou art urbain est un mouvement d’art contemporain qui pendant de longues années a défrayé la chronique. De nos jours, il est considéré comme un art complet et s’est épanoui sous différentes formes comme les incontournables graffitis, les pochoirs, le stick art ou encore les installations. De plus, il ne se limite plus désormais aux rues et revendique sa capacité à sublimer votre intérieur.


Laisser un commentaire