Traditions à Kyoto
Asie,  Voyages

Cinq traditions uniques à Kyoto

Kyoto est le cœur culturel du Japon avec beaucoup des traditions uniques du pays originaire de l’ancienne capitale. Bon nombre de ces rituels subsistent et peuvent être vécus dans les zones historiques de Kyoto, telles que Gion et Arashiyama. Jetons un coup d’œil à cinq traditions uniques à Kyoto mais célèbres dans le monde entier.

Maiko et Geisha

Maiko et Geisha (Geiko dans le dialecte local) sont des artistes hautement qualifiés qui divertissaient traditionnellement les clients dans les salons de thé et les restaurants traditionnels de Kyoto. Ils sont formés aux arts de la scène de la musique et de la danse classiques et savent divertir les clients avec des conversations et des jeux traditionnels. Ils ont commencé à émerger à Kyoto après que la cour impériale ait déplacé la capitale à Heian-kyo (Kyoto) en 794. Maiko et Geisha se trouvent toujours dans la région de Gion à Kyoto, dans ses quartiers historiques tels que la rue Hanami-koji et Pontocho.

Maiko et Geisha
Maiko et Geisha

Kimono

La belle tenue japonaise traditionnelle du kimono est une tradition culturelle au Japon qui existe toujours et qui est portée lors d’occasions spéciales de la vie japonaise moderne. Le style actuel du kimono, où le kimono s’ouvre par l’avant et est noué par une ceinture de kimono appelée obi, développée au cours de la période Edo (1603-1868) à Kyoto. Le quartier de Nishijin, situé au nord-ouest du centre-ville de Kyoto, est la source de tous ces superbes tissus de kimono et obi. C’est un endroit idéal pour assister à un spectacle de kimono ou pour faire du shopping avec ce kimono. Pour vous immerger pleinement dans la culture de Kyoto, vous pouvez vous inscrire à un atelier sur le port du kimono.

Kimono
Kimono

Teinture Yuzen

Yuzen Dying est une technique de teinture traditionnelle utilisée pour créer les motifs brillamment colorés et pittoresques de Yuzen Kimono. L’histoire de la teinture Yuzen remonte à la période Genroku (1688-1704). L’artiste local Miyazaki Yuzen a créé cette technique unique près du temple de Chion-in. Quelques boutiques à Kyoto perpétuent encore cette tradition, les maîtres travaillant avec minutie pour créer ces chefs-d’œuvre de la mode et de l’art.

teinture Yuzen
teinture Yuzen

Cérémonie du thé

La cérémonie du thé japonaise, ou « la voie du thé », est l’une des traditions culturelles les plus connues de Kyoto et peut encore être appréciée dans l’un des nombreux salons de thé traditionnels de Kyoto. Profondément enraciné dans le bouddhisme zen avec ses mouvements lents et gracieux, il était populaire auprès des nobles de Kyoto à l’époque. Kyoto reste le berceau spirituel de la cérémonie du thé et de la culture du thé. L’un des meilleurs endroits pour en profiter est En, une petite maison de thé japonaise située à Kyoto, près du temple Chion-in.

Cérémonie du thé
Cérémonie du thé

Calligraphie shodo

L’écriture artistique japonaise traditionnelle de la calligraphie Shodo utilise des pinceaux et de l’encre pour exprimer les caractères kanji et l’hiragana. Originaire de Chine, il s’est étendu à Kyoto pendant l’âge d’or de la période de Heian (794-1185), lorsque l’ancienne capitale s’est déplacée de Nara à Kyoto. C’est à cette époque qu’un style de calligraphie unique a émergé de Kyoto et était typiquement japonais. Il reste une partie importante de la culture japonaise et est utilisé pour des cérémonies spéciales, ainsi que pour écrire des cartes de vœux du Nouvel An.

Calligraphie Shodo
Calligraphie Shodo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *